Service de développement à façon de dosage in vitro

Développement de dosages cellulaires 2D et 3D en oncologie et immuno-oncologie

Nous proposons des dosages cellulaires spécifiquement adaptés aux besoins de vos projets. Ces dosages peuvent être mis en place pour caractériser des phénotypes complexes. Plusieurs paramètres peuvent être évalués dans le même échantillon. Des expériences plus complexes, à plus faible débit et plus physiologiques, peuvent être effectués dans des cellules pertinentes pour le mécanisme cible de la maladie.

ICD-visualisation-cancer-cells

Inducteur de mort cellulaire immunogénique (ICD)

Ce sont les cellules cancéreuses soumises à certains types de chimiothérapie et à d’autres thérapies ciblées anticancéreuses qui :

  • Exposent la calréticuline et les autres chaperons du réticulum endoplasmique à leur surface,
  • sécrètent de l’ATP (adénosine triphosphate),
  • initient une réponse à l’interféron de type I (IFN),
  • libérent le HMGB1 (high-mobility group 1) et l’annexine A1 (ANXA1).

Lorsqu’ils sont sécrétés ou exposés au niveau extracellulaire, ils se lient à leurs récepteurs correspondant à la surface des cellules myéloïdes ou lymphoïdes, ce qui permet aux cellules qui présentent l’antigène, y compris les cellules dendritiques (CD), d’absorber des cellulaires mortes. Ce processus, dans le contexte de signaux immunostimulateurs appropriés, conduit finalement à l’amorçage d’une réponse immunitaire adaptative. Cela aboutit à l’établissement d’une réponse immunitaire anticancéreuse médiée par les lymphocytes T cytotoxiques (CTL) avec le potentiel de tuer les cellules cancéreuses résistantes au traitement via un mécanisme dépendant de l’IFN-γ.

Selon le type de cancer, cela pourrait être corrélé à un bon ou à un mauvais pronostic, ainsi qu’à des marqueurs d’une réponse immunitaire anticancéreuse active.

Notre approche intégrée, conjuguée à nos équipes pluridisciplinaires (chimistes médicinaux, pharmacologues in vivo et nos scientifiques DMPK) peuvent accélérer votre programme de recherche par une compréhension et une détermination du mécanisme d’action. Découvrez nos services intégrés.

  • INPACT: service intégré en pharmacologie préclinique
  • DRIVE-IDDS: solution intégrée de drug discovery pour générer de nouveau médicament

Parlons de votre projet pour savoir comment nous pouvons vous accompagner au mieux.

 

Dosage d’activation (en co-culture) des cellules dendritiques (CD)

Dans cet exemple, des cellules CT26 marquées au DiO ont été traitées avec les concentrations indiquées de dinaciclib (DIN), un inhibiteur de CDK, pendant 24h, puis co-cultivées avec des mCD pendant 24h supplémentaires. Le pourcentage de CD11c+ ayant absorbées des cellules tumorales a été évalué par cytométrie de flux. La sécrétion d’IL-1β et d’IL-6 dans le surnageant de co-culture a été déterminée par dosage multiplex.​

DC-activation

Légende :  Les cellules tumorales traitées au dinacilib améliorent la fonction CD. À gauche : phagocytose des cellules CT26 traitées au DIN par les CD ; à droite : sécrétion de cytokines dans le surnageant de co-culture.

Les cellules tumorales traitées au dinacilib ont été efficacement phagocytées par les CD (graphique de gauche), ce qui a entraîné une maturation accrue des CD, comme l’indique l’expression de surface de MHCII, CD80 et CD86 (non illustré). Nous avons également constaté une sécrétion accrue d’IL-1β (graphique de droite) dans le surnageant de co-culture. La sécrétion d’IL-1β par les CD en réponse aux agonistes des récepteurs purinergiques (ATP) et aux ligands TLR4 (HMGB1) joue un rôle important dans l’amorçage des lymphocytes T antitumoraux. En plus des tests d’activation des DC et d’amorçage des lymphocytes T, Oncodesign a la capacité d’effectuer un criblage à moyen débit pour identifier les motifs moléculaires associés aux dégâts (DAMP) dans le contexte de l’ICD.

Prendre rendez-vous

Dosage 3D de cytotoxicité des cellules T

La première priorité à date est de disposer de dosage physiologiquement pertinents pour étudier la biologie complexe dans les dosages in vitro. La destruction des cellules cibles indésirables, telles que les cellules tumorales, est un élément essentiel du mécanisme de défense de l’hôte humain. La destruction par les lymphocytes T est l’un des mécanismes de réponse immunitaire à médiation cellulaire. Cela implique la stimulation de CTL qui lysent ensuite activement les cellules cibles. Le dosage de cytotoxicité des cellules T est un dosage in vitro qui peut être utilisé pour évaluer le renforcement immunitaire ou la suppression immunitaire par des anticorps thérapeutiques, des thérapies par cellules T et de petites molécules. Nos équipes peuvent personnaliser les dosages de routine des lymphocytes T en immuno-oncologie pour répondre à vos besoins.

Dans cet exemple, des cellules HCT116 ont été transfectées de manière stable avec le réactif Incucyte® Nuclight Red Lentivirus (promoteur EF-1 Alpha, sélection Puromycin) pour permettre l’imagerie et la surveillance des cellules vivantes au fil du temps. Les cellules ont été cultivées dans des plaques à attachement ultra-faible pour permettre la formation de sphéroïdes.

Tcell-cytotoxicity-assay-graph
Tcell-cytotoxicity-assay-flow

Légende : Mort cellulaire médiée par PBMC dans le format 3D.

Lors de l’ajout de cellules mononucléaires du sang périphérique humain (PBMC) marquées au PKH67 en l’absence de toute stimulation, les PBMC n’ont pas induit la mort des cellules tumorales (barre grise). Lors de la stimulation des PBMC avec des anti-CD3 et de l’IL-2, une réduction de la fluorescence rouge due à l’induction de la destruction des cellules tumorales a été observée (barre verte).

Pour soutenir vos efforts de recherche en oncologie et immuno-oncologie, notre offre de services intégrée et personnalisée INPACT PoC Oncologie contient toutes les conditions requises pour un programme préclinique réussi.

Prendre rendez-vous